Project BCHT

Le projet BCHT - un nouveau modèle de tourisme durable

06/07/2018

Nom du projet: Bio-Cultural Heritage Tourism
Acronyme: BCHT
Durée: 04/2018 - 07/2021 (39 mois)
Budget total: 4 325 049 €
FEDER: 2 993 584 €

Dirigé par le Devon County Council, le projet BCHT (tourisme de patrimoine bioculturel) élaborera un nouveau modèle de tourisme durable visant à réduire l’impact négatif d’un nombre croissant de touristes sur l’environnement et sur la qualité de vie des résidents vivant à proximité des hauts-lieux touristiques. 

Le projet coopérera avec quatre réserves de biosphère de l’UNESCO en France et au Royaume-Uni : le marais audomarois, les îles et la mer d’Iroise, Brighton et Lewes Downs, et le nord du Devon. Ces zones sont considérées comme particulièrement vulnérables à la pression d’un trop  grand nombre de visiteurs.

Dans ce travail avec les réserves de biosphère, le projet BCHT fera un suivi du nombre de touristes, gérera les flux de visiteurs et déterminera les opportunités de disperser les visiteurs loin des attractions surfréquentées pour les orienter vers des zones de la réserve de biosphère ayant la capacité d’accueillir de nouveaux visiteurs.

Le projet BCHT examinera aussi comment le concept du « tourisme de patrimoine bioculturel » peut être appliqué  au sein des réserves de biosphère en collaborant avec des entreprises touristiques locales afin de créer une gamme de produits et d’activités basées sur ce concept. Ces activités seront ensuite évaluées afin de déterminer dans quelle mesure elles réduisent la pression sur d’autres hauts-lieux touristiques.

Le projet rassemble huit partenaires britanniques et français, dont Devon County Council, Brighton et Hove City Council, la Communauté d'Agglomération du Pays de Saint Omer, le Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale, le Parc naturel régional d’Armorique, le Parc naturel marin d’Iroise, l’Agence de Développement et de Réservation Touristiques du Pas-de-Calais et l’Univesité d’Exeter.