Skip to content
TIGER Atlantis 1

Le projet TIGER a pour mission de stimuler la croissance de l’énergie marémotrice

21/05/2021

Le plus gros projet jamais financé par Interreg, Tidal stream Industry enerGisEr pRoject (TIGER), se donne pour mission, depuis son lancement à la fin de 2019, de stimuler la croissance de l'énergie marémotrice.

Le projet de 46 millions € est un partenariat transfrontalier de 18 organismes britanniques et français réunissant des instituts de recherche, des entreprises et des agences régionales. En dépit des défis rencontrés pendant l’épidémie de Covid-19, le projet a déjà eu un impact sur l’industrie en attirant des investissements privés et en démontrant une réelle collaboration entre des développeurs de technologies.

TIGER, dirigé par Offshore Renewable Energy Catapult, se propose de développer, tester et démontrer des technologies marémotrices sur des sites sélectionnés dans l’espace de la Manche. Des turbines marémotrices sont développées depuis longtemps (au Royaume-Uni, elles sont connectées au réseau depuis la fin des années 1990 et alimentent en électricité des foyers), mais TIGER recueillera des preuves tangibles pour examiner la manière de réduire les coûts pour l’énergie marémotrice. Le projet confirmera également la façon dont l’énergie marémotrice peut contribuer aux objectifs Net Zéro 2050 que le Royaume-Uni et la France s’efforcent de réaliser.

Le projet comprend six sites de développement : trois au Royaume-Uni (Ramsay Sound, Pembrokeshire, Yarmouth Harbour et PTEC, tous deux au large de l’île de Wight) et trois en France (Paimpol-Bréhat, Golfe du Morbihan, tous deux en Bretagne, et Le Raz-Blanchard en Normandie).

Les sites de démonstration se concentrent sur la collecte de données de performances et opérationnelles qui aideront à définir la valeur du secteur de l’énergie marémotrice au Royaume-Uni et en France. TIGER aidera les développeurs de technologies à comprendre le comportement de la vie marine autour des turbines et à confirmer les performances techniques et la rentabilité.

Le projet a enregistré plusieurs succès ces 18 derniers mois. TIGER a aidé le développeur français d’énergie marémotrice HydroQuest, qui fait fonctionner depuis 2 ans son marémotrice marine Oceanquest, installée à Paimpol-Bréhat.

À Raz-Blanchard, TIGER a aidé deux partenaires à acquérir deux sites d’énergie marémotrice à échelle industrielle et est en cours de demande de modification des autorisations pour ceux-ci. Ces changements permettront de déployer des technologies de pointe en matière d’énergie marémotrice sur ces sites dans un avenir proche. Les deux sites seront cruciaux pour prouver la viabilité commerciale de l’énergie marémotrice.

TIGER a en vue une opération très intéressante, en effet le projet espère récupérer cet été le dispositif Deltastream qui se trouve dans le bras de mer Ramsey Sound. Dans le cadre de TIGER, le partenaire QED Naval transférera son démonstrateur communautaire Subhub d’Irlande du Nord vers Pembroke Dock aux fins de remise en état et d’installation de nouvelles turbines plus tard au cours de l’été, avant de le déployer à Yarmouth.

Le partenaire TIGER Morbihan Hydro Energies 56 soumet aussi une demande d’autorisation pour le Golfe du Morbihan. Cela permettra de lancer une campagne de recherche et de développement de 3 ans pour commencer à tester et exploiter les toutes dernières technologies de turbines marémotrices sur ce site.

Ces initiatives devraient aider à étoffer les preuves et connaissances nécessaires au lancement de la commercialisation de l'énergie marémotrice et à prouver que ce secteur peut contribuer dans une large mesure aux objectifs Net Zéro et à la relance verte par la création d'une nouvelle industrie et d’emplois qualifiés.

Selon un rapport d’ORE Catapult de 2018, le coût uniformisé de l’énergie marémotrice était d’environ 300 £ par MWh et d’ici le déploiement d’une capacité d’énergie marémotrice d’un GW, le prix baissera pour atteindre l’équivalent de 90 £ par MWh de l’énergie nucléaire.

Malgré le coût élevé de la technologie par rapport à l’énergie éolienne et solaire, l’énergie marémotrice offre des avantages exceptionnels que nous commençons seulement à comprendre, comme la prévisibilité. Nous pouvons, par exemple, connaître les courants de marée avec un degré de précision de 1 000 ans d’avance. TIGER examinera la façon dont cette prévisibilité peut jouer un rôle crucial dans la prise en compte des futurs systèmes énergétiques dominés par l’énergie renouvelable. Cela sera d'autant plus apparent que la sécurité énergétique future gagnera en importance.

TIGER coopère aussi avec le UK Marine Energy Council pour essayer de trouver un moyen viable de commercialiser des projets d’énergie marémotrice émanant des gouvernements britannique et français. Cette initiative permettra de gagner la confiance des investisseurs dans l’énergie marémotrice et de soutenir l’innovation continue de cette filière. Le secteur de l’énergie marémotrice peut croître et croîtra, avec le bon soutien, dans un marché global qui a ses racines en Europe avec des avantages cumulatifs, ainsi que des emplois et des exportations de technologie et d’expertise.

Plus d’informations

Image credit

  • News article: Atlantis 1.
  • Homepage image: Sabella 2019. Copyright balao