RedPol picture

Un nouveau projet FMA pour lutter contre les perturbateurs endocriniens et développer l’innovation scientifique.

11/09/2020

 

Le projet RedPol est centré sur la question des perturbateurs endocriniens, des substances chimiques qui peuvent interférer avec les systèmes endocriniens (ou hormonaux) et peuvent causer des tumeurs cancéreuses, des malformations congénitales et d'autres troubles du développement chez les êtres humains. Ils ont également un impact sur l'environnement au sens large, entraînant des problèmes de reproduction, de développement et de comportement de la faune et la flore, ce qui peut générer un déséquilibre de production et de santé de l’environnement.

Le partenariat vise à fournir 6 produits innovants qui contribueront à affronter ce problème.  Des tests comportementaux, bio-mécaniques et biomoléculaires seront mis au point pour permettre l'identification des composés perturbateurs endocriniens dans l'environnement et faciliter leur élimination à la source.  Au moins deux d'entre eux seront développés sous la forme de deux produits innovants pour le marché de la biotechnologie.

Le projet permettra également de cartographier les effets endocriniens sur la faune et la flore de la zone éligible FMA, en appliquant les tests qu'il a mis au point pour analyser la perturbation endocrinienne sur au moins 30 sites des deux côtés de la Manche.

RedPol dispose d'un budget total de 2,84 millions d'euros, dont un peu moins de 2 millions d'euros sont financés par le Fonds européen de développement régional via le programme Interreg France (Manche) Angleterre. Le projet s'étendra sur 3 ans et permettra la mise en réseau et le travail collaboratif entre les institutions de recherche, les acteurs industriels et les associations territoriales tout en mettant en œuvre les réglementations européennes pour protéger la santé des personnes, l'environnement et les activités économiques dans l'espace européen.

Pour en savoir plus sur le projet, cliquez ici.